Refuge


Le refuge pour femmes – victimes de violence domestique et leurs enfants a été créé dans le cadre du projet «Soutien au système de prévention de la violence domestique et de protection des victimes en Géorgie» en mars 2018. Le projet a été cofinancé par le Programme de coopération au développement du Ministère des affaires étrangères de la République de Pologne. Ce projet a été réalisé en partenariat avec la Fondation polonaise, HumanDoc.

Au cours des neuf premiers mois de 2018, l’association «Merkuri» a accueilli 24 bénéficiaires au refuge.

« Nous créons une atmosphère chaleureuse pour qu’elles se sentent comme chez elles. Dans le refuge, elles ne sont pas uniquement des victimes de violence domestique, elles deviennent également des amis avec lesquelles on partage nos vies […]. Même si, au début, il est difficile mentalement d’imaginer une vie différente, nous faisons de notre mieux pour leur montrer un monde différent où elles pourront s’épanouir. »

Irma Daraselia, responsable du refuge

« Quand j’ai décidé de fuir mon mari, je suis retourné dans ma famille mais mon père n’a pas voulu que je rentre à la maison. Lorsque vous n’êtes pas accepté par vos proches, vous pensez que vous ne serez pas accepté par toute la société [ …] J’encourage les gens à parler, se rendre au refuge est un premier pas pour détruire la stigmatisation autour des victimes de violence domestique. « 

Témoignage anonyme

« En 2008, lorsque nous avons quitté l’Abkhazie, la vie était dure et la société très fermée. Mon mari était violent et contre toute forme d’évolution. Quand cela vous concerne, vous ne savez pas quoi faire, vous vous sentez confus. Mais un jour je suis partie, après 22 ans de violence domestique. J’étais timide au début, mais après avoir passé quelques semaines au refuge et reçu un soutien psychologique, j’ai commencé à m’épanouir. Maintenant je travaille et je suis indépendante. »

Témoignage anonyme